The U

Version 1 : Team de Choc by Rain
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian

Aller en bas 
AuteurMessage
Rain S. Sheppard
I'm gone { Gone but still living
avatar

Féminin Nombre de messages : 241
Age : 29
YEARS : 19 ans
LOVE : Unsure ...
MULTI-COMPTES ? : Nan
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Pennylane
Date d'inscription : 08/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
70/100  (70/100)
Links:
Anything else ?: J'veux un nuage magique ¬¬

MessageSujet: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Mer 14 Jan - 23:55


"In the movie of my life I wish your were
the principal male character..."


    { Yes we were born, born
    Born to be alive
    Born to be alive
    Yes we were born born
    Born to be alive
    }


    C'est au son de la voix pleine de pep's de Patrick Hernandez que la petite Rain ouvrit ses paupières. Contrairement à son habitude, la jeune femme n'envoya pas son oreiller en mission spéciale destruction de radio réveil. Être réveiller par un bon vieux morceau de disco, il n'y a rien de mieux. Ou presque. Ben quoi, ç'pas parce qu'on fait partie des SIGMA qu'on se doit d'écouter uniquement du Rock, Punk & autre Heavy Metal hein. Le son de cette musique entraînante qui a le don de donner la pêche à toute personne normalement constituée, permit à miss Sheppard de se glisser hors de ses couvertures sans trop de difficultés. Elle posa un oeil vitreux sur le cadran affichant l'heure qui indiquait 6h53. Bouh, c'est vraiment trop tôt. Pourquoi ne commençait elle jamais après 9h ? Poussant un soupir las, elle s'étira comme un vrai petit chat avant de sauter d'un bond dans ses chaussons à têtes de lions. Rain se mit alors à fredonner d'un air gai la musique qui résonnait légèrement dans la chambre. Alors qu'elle se dirigeait vers la salle de bain, un coussin rapidement suivit d'un escarpin noir vernis sifflèrent dans sa direction. La brunette fit un pas en arrière afin de les éviter, leva les yeux au ciel puis se tourna l'air blasé, vers ses deux coloc'.

    "P'taiin RAIN !" marmmona Cassandra la tête enfouie sous sa couette.
    "Vas y, éteints moi c't'horreur!" renchérit Kennedy d'une voix étouffée.
    "Et tout d'suite !" ajouta Cassie en laissant le deuxième escarpin.

    Ce dernier cogna contre la porte close alors que Rain faisait déjà couler l'eau de la douche. Lorsqu'elle sortit de la pièce un peu plus d'une demi heure plus tard, le radio réveil s'était tu & les deux dormeuses aussi. Ses pieds encore humides laissant des traces sur le sol, elle se dirigea vers l'armoire où était cachés ses vêtements. Sans faire spécialement attention, elle sélectionna un short en coton beige et une chemise à manche courte de couleur blanche. Bon ben ça ferait l'affaire. Elle allait en cours, pas à un défilé après tout. Retournant dans la salle de bain, elle enfila sa tenue aussi vite que possible. Elle bloqua environ 3 minutes devant le miroir, ouvrant puis refermant le bouton qui laissait apparaître un tantinet son décolleté. Finalement, elle le laissa ouvert, ce n'était pas comme si elle faisait un 90 C, y avait pas franchement grand chose à voir, même si elle se contentait très bien de ce qu'elle avait. Bref, elle rejoint une nouvelle fois la pièce où se trouvait les lits, fit le sien en silence pour ne pas réveiller ses deux comparses puis attrapa son sac en bandoulière, deux bouquins et une paire de converses blanches qui traînaient sur le sol avant de quitter la chambre.
    Dans les couloirs elle croisa un pote, deux ou trois poufs poufs qui se foutèrent de sa gueule ouvertement et pour finir un mec qui lui avait pas sauver la vie mais presque au cours d'une soirée animée. Lorsqu'elle sentit sur elle le regard d'une autre fifille à sportifs qui l'interpella ensuite, elle se retourna lentement, le regard inquisiteur.


    "Alors Rèèèène, t'as encore oublié de te coiffer s'matin? Sérieux t'as vu ta tête?" lachâ la jeune femme femme d'un air niais."Non mais vous avez vu ses fringues?" Rain roula des yeux en faisant la moue. " 'Scuse moi, j'avais perdu le nom de ton magasin favori.. C'était quoi déjà? Comment être à poil tout en portant des vêtements? Non non attends .. Euh Chez Cagole & Co'?"
    La blondinette la toisa du regard avant de répliquer:
    "J'sais même pas pourquoi j'te parle à toi.. La prochaine fois .."
    "Tu fermeras ta g****e?"


    Sur ces mots, Rain lui tourna le dos et reprit sa route vers l'une des salles de corus du deuxième étage, où se déroulait son cours d'initiation à la réalisation.
    Après une longue matinée de cours, elle prit comme le reste des élèves le chemin de la cafétéria. Au menu : purée et saucisse. Okay ... En voyant ça, Rain fit demi tour et essaya tant bien que mal de se frayer un chemin parmi les élèves qui allaient dans le sens inverse. Bye bye les saucisses! C'est pas que mais la cuisine de la cafet' laissait à désirer des fois. Bon, c'était très bien de se passer de nourriture encore fallait-il trouver quelques choses en attendant la reprise des cours. Qu'allait elle pouvoir faire ... Ha mais oui! Elle allait enfin pouvoir terminé son devoir d'écriture. Ou plutôt, elle allait enfin pouvoir le commencer. Mr Thomasson leur avait donné ce truc à faire depuis au moins trois semaines mais Rain avait passé son temps à remettre à plus tard. Et là, il ne lui restait que trois jours.
    Arrivée à la salle info, elle fit un sourire bien hypocrite à deux pecnots qui pianotaient sur leur clavier comme des accros.
    Elle travaillait depuis déjà vingt minutes lorsqu'elle reçut un nouveau texto, signé Kennedy bien sûr. Celle ci l'invitait à venir grignoter un truc commandé dans leur chambre. Là, elle dut faire face à un dilemme, bouffe ou travail? Travail ou bouffe?
    Une heure plus tard, Rain était étendue sur son lit, le ventre bien plein de nouilles chinoises. J'vous laisse deviner quel fût son choix.
    Après déjeuner, Rain essaya de trouver Adrian qu'elle ne trouva nul part. Bizarre, elle ne l'avait pas vu dans la matinée non plus. Même si ce n'était pas si étonnant que ça, elle ne pouvait s'empêcher de se monter la tête. Depuis ce fameux soir où ... vous savez ... Comment ça non? Mais si, le soir où un baiser a été échangé entre deux vieux potes totalement bourrés. Ou pas. Enfin, Rain ne l'était pas vraiment. Mais va expliquer à ton ami d'enfance que tu l'as embrassé en tout état de cause. Hiiin mais c'était peut être pour ça qu'elle ne l'avait pas vu. Peut être bien qu'il l'évitait ... Peut être bien qu'il avait comprit! Après tout, malgré les apparences, Adrian n'est pas un abruti. Elle l'avait sûrement fait flippé avec ses regards insistants. P'tain, elle était vraiment trop bête, incapable de dissimuler ses émotions. Pas possible c'te fille. Un cas, ou voilà, Rain n'était rien d'autre qu'un cas social. Aux yeux des poufspoufs girls, des autres, d'Adrian et d'elle même ... STOP ! On arrête les idées noires là .. C'était quoi déjà? Ha oui ... To be alive [...].
    23h01. C'était l'heure qu'indiquait la pendule accrochée au mur de la salle commune. Rain s'était lovée sur l'un des fauteuils de la pièce, dans un coin sombre, en train de lire tranquillement un roman de Zola. Cassandra lui demanda si elle comptait rester là à lire toute la nuit et Rain répondit que oui. En fait, elle ne lisait pas par pur plaisir. Enfin si, elle adorait lire, mais là n'est pas le propos. Rain attendait en réalité Adrian. Elle savait qu'il n'était pas rentré puisqu'elle avait demandé après lui à l'un de ses colocs. On était en semaine et il ne sortait pas souvent en semaine donc il n'allait pas tarder à rentrer. Mais au fil des minutes, Rain se demandait si elle ne ferait pas mieux de monter se coucher. D'une main tremblante, elle attrapa son paquet de Seven Stars qui trônaient sur la table près d'elle et prit une clope qu'elle ne tarda pas à allumer. Elle tira dessus avec déléctation, rahhh que ça faisait du bien.. Elle ferma les paupières et balança sa tête en arrière. Waw, elle était crevée. Elle s'était levée si tôt. Miss Sheppard était sur le point de sombrer dans un sommeil plus ou moins profond mais des bruits de pas la firent sursauter. Rain rouvrit les paupières et vit alors un Adrian tout fringuant qui la regardait. Elle déglutit avec difficulté et esquissa un sourire, qui ressemblait plus à un rictus nerveux qu'à un vrai sourire. Elle aurait voulu sourire normalement mais son coeur était serré et elle ne pouvait plus bouger. Elle était carrément figée sur son siège. Les mots pauvres filles résonnèrent dans son esprit.


    "Ha salut.." fit-elle, tentant de prendre un air totalement détaché. Sa voix était un peu plus aiguë qu'à l'accoutumée, c'était toujours ainsi lorsqu'elle se sentait particulièrement nerveuse.

_________________



    ©️ Raven
    "Si ta tête ne peut plus tenir,
    Si tes lèvres tremblent pour lui dire,
    Ce que j'ai de mieux en moi c'est toi...
    Quand la porte va enfin s'ouvrir,
    Ces mots simples vont tout définir"
    ©️Daniel Balavoine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch.us.free.fr
Adrian Parker
Masochistic lions; Adrian
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 26
YEARS : eighteen
LOVE : i'm waiting' for you
MULTI-COMPTES ? : Nop' chef
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Raven&Herjuliwii; bazzart
Date d'inscription : 13/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
0/0  (0/0)
Links:
Anything else ?:

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Jeu 15 Jan - 1:20

    « Adri`lève toi .
    « Va te faire mettre.
    « Adrian; adrian ; adrian ...
    « Allez vas y fait ton speech' et casse toi
    « Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt
    « mmm ... Sa y est t'as fini ? Maintenant dégage.


    Le monde appartient a ceux qui se lèvent tôt, soit . Mais enfin le monde ne risquait pas d'appartenir a Adrian Parker, l'éternel habitué des Grasses matinées. Alors que son colocataire chéri, ironie, s'entêtait à essayer de le faire bougée de son lit, Adrian rebutait a toute conversation, le visage enfoui dans son oreiller et enveloppés comme une momie dans ses draps encore tiède. Le beau brun poussa un long et profond soupire, tentant vainement d'ouvrir en tant sois peu les yeux; lorsque ce fut choses faites, les traits de visages de son colocataire frais et pimpants lui apparurent en premier et Adrian réprima un grognement sonore, signifiant à son compagnon de chambré que si il ne déguerpissait pas dans les cinq seconde suivante, son pied droit viendrais se coller dans ces fesses, grand bien lui en fasses. Après vingt minute d'un commatage plus qu’intensif, Adrian décida qu'il était temps pour lui de se remuer, alors que son réveil matin lui affichait 8h54, déjà loupé une heure de cours, la deuxième approchant a grand pas. Mais enfin pour la matinée, pourquoi ne pas se faire porter malade, trop conventionnel comme excuse peut être. Planté dans sa douche, raide comme un piquet, Adrian réfléchit aux multiples excuses qu'il pouvait se permettre de sortir. Alors que l'évidence de la maladie lui apparaissait, une part de lui désirer plus que tout qu'il sorte une de ces excuses bidon dont il avait le secret à sa prof' de maths; qu'elle garce celle là.


    * Vielle peau toute ridée, si elle n’avait pas de cils, ses paupières lui tomberaient sur les joues, Erk *

    Tel était l'image qu'il se faisait de son professeur de Mathématiques. Il se voyait déjà sortir une excuse énormissime, du genre Chuck dans Gossip Girl...


  • Imagination d'Adrian - On

    « Monsieur Parker, expliquez moi votre absence d'hier ...
    « mmm...
    « Et bien, j’attend.
    « mmm ... I'm Chuck Bass.

  • Imagination d'Adrian - Off

    Rien que d'y penser, Adrian laissa échapper un petit rire dans sa douche. Beaucoup d'étudiants passant par là aurait surement pu le croire fous, rire tout seul dans sa douche, Super .Dans le genre je fait pitié, on fait pas mieux. Mais enfin Adrian sortit de sa douche en un quart de seconde et enfila un jean taille basse par dessus un caleçon noir, tee shirt col en V gris clair et une paire de converser haute noire, et sortit dans la chambre universitaire qu'il partage avec des amis sans fermer la porte. A l'heure qu'il est tout le monde prenait sa pause déjeuner a vrai dire, et Adrian ne mourrait pas spécialement d'envie de manger, bien que ce soit un insatiable gourmand, pour une fois la seule envie qu'il avait était de faire demi tour et de se recoucher. Mais enfin cette solution demeurait désormais exclue, maintenant qu'il avait fait l'effort sur humain de se lever ce n’est pas pour aller se recoucher.

    L'après midi se profila à une allure folle, Adriel se présenta en cours de mathématique avec une excuse de maladie, bye bye l'excuse de Chuck Bass; et bonjour état grippal. Durant les deux heures de mathématiques de l'après midi, assis sur une chaise trop petite dans un amphithéâtre qui donne le vertige, Adrian ne pouvait s'empêcher de repenser à ... Rain ? Qui d'autres après tout, ces derniers temps ses pensées lui étaient entièrement dédiés, il se repassait en boucle la traditionnel fête du Week End Sigma, ou ils avaient échangés un baisé, plutôt simple et doux sur le moment, Adrian avait un coup dans le pif c'est certain, lui même se souvenait avoir enchainé verre sur verre. Seulement il était conscient que ce simple baisé ne signifiait pas rien pour lui, peut être que pour Rain si; mais sa c'est autre chose. De plus il avait l'impression que le regard de la jeune femme sur lui avait changée, qu'il était plus doux et plus intense qu'auparavant. Arrête de te faire des films chéri, parfois Adrian se surprenait a espérer plus que la simple amitié qu'ils avaient entretenu depuis leurs douze ans, surprenant.

    Enfin, la sonnette signifiant la fin des deux heures d'agonie a laquelle il venait de se livrer sonna, le sortant de ses pensées. Un bâillement sonore s'échappa de sa bouche alors qu'il se dirigea vers la sortie de l'amphi`; les chuchotis et les messes basses de ses camarades de classes, principalement féminines pour la plupart lui vinrent aux oreilles. Certaines jeunes femmes n'ont jamais le dons de la discrétion et ne l'auront probablement jamais, préférant sur le moment ne pas y prêter attention, sa curiosité fut piqué au vif dès lors que son prénom fut prononcer a voix basse.


    « Tu connais pas la dernière, Rain et Adrian auraient couchés ensembles.
    « Mais non, ils se sont juste embrassés patate, il a couché avec Kennedy pas Rain.
    « Oh le goujat.


    Adrian fronça les sourcils comme jamais, mais comment savaient-elles sa c'est deux là. Qui étaient-elles pour se mêler de la vie privée des gens comme sa, et surtout de sa vie privée, si ces deux là étaient au courant, alors qu'est ce que sa devais être dans l'université entière, Adri' déglutit, même si le monde entier savait qu'il passait de lit en lit, le fait est que Rain était différente, pas une de ces conquêtes de nuit. Ce détail de conversation le contraria sur le moment, si bien qu'il décida de ne pas se rendre aux cours suivant. Adrian sortit du campus et décida de mettre les voiles en villes. Troublé par la conversation des deux jeunes femmes de son cours de maths, troublé était encore un peu faible comme mots. Le jeune homme passa le reste de la soirée dans un bar a siroter des cocktails, remuer ses pensées et essayer de comprendre le pourquoi du comment. Déjà, il ne se souvenait même plus du contexte, de comment il en était arrivé a couché avec Kennedy, d'ailleurs il n'avait que de faible souvenir de cette nuit là, voir pas du tout. Mais enfin le fait de feindre une indifférence parfaite face a la situation était une bonne idée, après tout il s'en fichait plus que royalement de Kennedy, du moins en comparaison a Rain, et préférais de loin ne pas se souvenir, dieu merci.

    Quelques verres plus tard, des discutions plus ou moins constructives avec le serveur du bar a laquelle il avait élu refuge pour la fin d'après midi et la soirée, Adrian jugea bon de rentrée, son téléphone portable affichait 22h30, l'heure de se rentrer, et pas qu'un peu. Pas une, pas deux; le jeune homme se retrouva poussant la porte de la salle commune des sigmas, priant pour que cette heure là tous le monde soit bien endormis, et veillant a ce que sa maladresse habituel ne vint pas réveiller le campus entier. Son regard rivée sur le sol, Adrian entra a pas de loup dans la salle commune, avant que son ne regard se dirige vers le sofa, la silhouette dormante de Rain vint le troubler, son cœur fit un bond dès lors qu'elle ouvrit les yeux & le salua. La jeune femme affichait une sorte de sourire, pas très rassurer a ses yeux et Adrian se contenta de hausser les épaules positivement, ne voulant pas afficher un sourire bête ou trop béa`devant elle; Merde t'es un mec Adri' ressaisis toi ! Il poussa un léger soupire, pour finalement essayer de feindre un sourire rassurant, la décontraction incarnée vu d'extérieur alors qu’intérieurement, son cœur menaçait de lâcher.



    « Ne devrais - tu pas dormir a cette heure ci ? ; Adrian prononça ces paroles là rapidement, feignant une décontraction sans faille. Il était nerveux, depuis le baisée, lui même prenait un extrême soin a ... l'éviter ? Peut être pour éviter une conversation qu'il savait gênante d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain S. Sheppard
I'm gone { Gone but still living
avatar

Féminin Nombre de messages : 241
Age : 29
YEARS : 19 ans
LOVE : Unsure ...
MULTI-COMPTES ? : Nan
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Pennylane
Date d'inscription : 08/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
70/100  (70/100)
Links:
Anything else ?: J'veux un nuage magique ¬¬

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Jeu 15 Jan - 21:58


"In the movie of my life I wish your were
the principal male character..."


    Rain était là, à moitié allongée sur ce sofa douillet et confortable, l'air légèrement hébété. Elle ne se sentait pas franchement à l'aise et chaque seconde qui passait augmentait son sentiment de regret. Non mais pourquoi était elle restée, pourquoi l'avoir attendu? C'était pas comme si tout était ... "normal" entre eux. Depuis ce fameux soir, leur relation était un peu tendue. Elle se doutait bien qu'il fallait qu'ils discutent de tout ça un jour mais plus tard, ça aurait été mieux. Pour elle. Elle était pas prête à avoir une conversation sur ce sujet. Pas maintenant. Et pourtant, il le faut ma p'tite Rain. Voilà ce qui lui vint à l'esprit. Oui, il le faut. Ils ne vont pas rester éternellement dans cette situation, à se regarder en chien de faïence, au mieux et à s'éviter, au pire. Elle tripota son bouquin toujours aussi nerveuse. Lorsqu'il lui demanda en gros pourquoi elle n'était pas encore couchée, elle haussa les épaules. Rain l'observa, silencieuse, durant quelques secondes. Il n'avait pas l'air particulièrement mal ou même nerveux. Mais au lieu de la rassurer, cela ne fit que l'angoisser davantage. Elle s'était fait tout un monde d'un truc qui n'en valait en fait, pas la peine. Pour lui. Enfin, c'est ce que Rain comprenait sur le moment. Elle s'éclaircit la gorge, se ressaisissant un minimum, histoire de pas passer pour une courge. Baissant les yeux, elle se dit que répondre était la meilleure chose qu'elle avait à faire.

    "J'voulais finir ce bouquin .." fit-elle, la bouche légèrement sèche. Elle montra le pavé qu'elle tenait entre les mains. Elle se rendit compte qu'elle aurait mieux fait de donner une autre excuse vu qu'elle n'avait pas lu la moitié du livre. Ça commençait bien.. "Et toi, qu'est ce que tu faisais dehors, à cette heure ci?"

    Elle avait dit ça sur un ton léger, du moins qu'elle avait voulu léger. Une part d'elle voulait connaître la réponse, mais l'autre s'en passerait bien. Si il commençait à lui raconter qu'il avait passé sa soirée avec une nouvelle fille, comment réagirait-elle? Elle était capable de se la jouer cool et de garder pour elle ce qu'elle pensait mais il y a quand même des limites. la scène était assez étrange, il était debout près de la porte, comme si il voulait garder une certaine distance. Vraiment, c'était bizarre, très bizarre. Trop bizarre peut être. Rain avait l'impression que son cœur allait briser sa cage thoracique tant il battait avec virulence. Elle referma délicatement le livre sans prendre la précaution de marquer la page où elle s'était arrêtée. Tant pis. Elle se mit en position assise, posa le livre sur la table basse et ramena ses jambes contre sa poitrine. Finalement, la brunette leva de nouveau les yeux vers Adrian. Un léger frisson la parcouru, il était ... parfait. Il avait ramené dans la salle une commune une odeur, son odeur. Un mélange de parfum, d'alcool et de cigarettes. C'était agréable .. bien que cela puisse déplaire à certain, Rain adorait. C'était trop dur, il fallait qu'elle parle! Mais par où commencer? Que dire? Que faire? Dans le film qu'elle se faisait dans sa tête, chaque fois qu'elle avait imaginé le moment où elle lui révélerait ce qu'elle avait ressenti, ce qu'elle ressentait depuis ce baiser bénit, elle portait une belle robe noir, classe et féminine, tout le contraire de ce qu'elle porte habituellement. Lui par contre, gardait son look ou plutôt son no look, mais qui lui allait si bien. La scène se déroulait sur le toit, parce que les toits c'est romantique et dangereux à la fois. La lune comme seule source de lumière, elle lui disait qu'elle l'aimait et contre toute attente, il répondait qu'il l'aimait aussi. Et puis il la ferait basculer, comme dans les films d'époque et enfin ils s'embrasseraient. Mais là, on n'était pas dans un film, encore dans celui auquel Rain voudrait que sa vie ressemble. Elle poussa un petit soupir avant de secoua la tête, exaspérée par elle même. Il était temps qu'elle se lance, c'était peut être pas le bon moment, il rentrait à peine et elle était morte mais elle n'avait pas le choix. Et surtout, elle en avait assez de cet tension.

    "Ecoute ..." commença-t-elle à voix basse. "Il faut qu'on parle j'crois .."

    Elle n'ajouta rien de plus. Elle avait peur de dire ce qu'elle avait à dire mais d'un autre côté, elle ne voulait plus se taire.

_________________



    ©️ Raven
    "Si ta tête ne peut plus tenir,
    Si tes lèvres tremblent pour lui dire,
    Ce que j'ai de mieux en moi c'est toi...
    Quand la porte va enfin s'ouvrir,
    Ces mots simples vont tout définir"
    ©️Daniel Balavoine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch.us.free.fr
Adrian Parker
Masochistic lions; Adrian
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 26
YEARS : eighteen
LOVE : i'm waiting' for you
MULTI-COMPTES ? : Nop' chef
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Raven&Herjuliwii; bazzart
Date d'inscription : 13/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
0/0  (0/0)
Links:
Anything else ?:

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Ven 16 Jan - 1:37

    « Waiting for your call, I'm sick, call I'm angry
    call I'm desperate for your voice
    Listening to the song we used to sing
    In the car, do you remember
    .


    Les pensées d' Adrian se bousculaient, son esprit et son corps se raidirent dès lorsqu'il passa la porte donnant de l'extérieur, à la salle commune des sigma. D'ailleurs, le jeune homme s'était toujours demandé pourquoi spécialement la confrérie sigma, et pas par exemple la confrérie des ômégas, les artistes en somme. Après tout le jeune homme maniait la guitare et le piano comme personne, chantait on ne peut plus correctement et adorait composer. Seulement son caractère et son esprit volage et libertin eurent surement l'avantage sur le côté artistes, grand bien lui en face. D'ailleurs il ne regrettait pas son choix a ce jour, après tout qu'est ce qu'il pouvait regretter ? Le fait d'être avec Rain et toute une bande d'amis cinglés mais tellement amusant ? les soirées de beuveries intense de chaque week end ? . Tout sa lui manquerais trop. Mais enfin pour leur Adrian se planta devant une Rain qui semblait au bord de la fatigue, les cernes marquant ses jolies yeux, et ses cheveux brun encadrants son visages; sur le moment Adrian se contenta de la contempler sagement, d'un air a la fois rêveur et doux, se repassant en boucle la scène du baisée échangé dans cette même pièce. L'esprit rêveur d' Adrian fut rapidement ramenée a la réalité par la voix de Rain. Finir un livre ? Adrian posa son regard instinctivement sur le dit livre, un froncement de sourcils apparut sur son visage; pourquoi finir un livre aussi gros que celui qu'elle tenait entre ses mains, alors qu'elle n'en était qu'à la moitié. Décidément la logique et la connaissance d' Adrian en matière de fille semblait des plus limités; mais enfin il passa rapidement sur ce détail.

    « Disons que j'ai ... révisé .

    Dans le genre excuse bidon, sa se pose là. Adrian ne révisait jamais, et pourtant il ne compris pas sur le moment pourquoi avoir sortit une excuse aussi bidon que celle là; plus marrante encore qu'une blague dans un Carambar, on vois bien le genre. Sur le moment il pris un air bête, se trouvant relativement con sur les bords d'avoir voulu sa; pour enfin adopter un sourire assez ... bête une fois de plus.

    « Ironique; je suis sortit prendre l'air et je n'ai pas vu l'heure passée.

    Vrai en plus. Mais enfin Adrian ne comprenait pas son propre comportement à l'encontre de Rain, pourquoi se cacher alors qu'il n'avait rien fait de mal a proprement dit. Seulement il sentait qu'au fond, lui dire qu'il était allez dans un bar pour prendre quelques verres conduiraient surement a certains clichés types se rapportant à sa réputation, je vous laisse deviner lesquels. Mais enfin, a quoi bon mentir. Adrian semblait vouloir mettre fin a cette conversation nocturne le plus vite possible, peut être que oui, ou peut être que non. Sa conscience lui dictait qu'il serait surement libérer de l'emprise de Rain sur lui en discutant simplement, en mettant les choses aux claires pour repartir du bon pied; peut être même l'histoire de se révéler, après tout ne prenait-il pas peu à peu conscience qu'il éprouvait des sentiments à son égard. Mais d'un autre côté, la peur de se prendre la plus belle des vestes venant de la part de sa belle brune, d'ailleurs il n'avait pas l'habitude des râteaux et de ce fait son égo sur dimensionner en prendrais surement un gros coup, chose qu'il ne voulait absolument pas. Choix difficile. Mais pour l'heure, Adrian se contenta de s'avancer dans la pièce, jusque là il s'était tenu dans l'encadrement de la porte ce qui pouvait laisser une croire une certaine distance chose qu'il ne voulait pas spécialement. L'air décontracté un minimum et un regard assez lumineux, dut à un début de fatigue pesant, Adrian sentait son cœur battre a tout rompre, et alors qu'il s'apprêtait à prendre congé de son amie pour se rendre dans sa chambre, ayant du mal à supporter le blanc naissant dans la conversation, la voix de Rain l'interrompit dans ses songes. Il posa un regard assez inquiet alors que son cœur menaçait de se faire la mal dans la minute tellement il palpitait. Un regard hésitant et à la fois tenté se posa sur le sofa sur laquelle reposait Rain; mais enfin son envie de mettre les choses au clair, de se confier et d'entendre les réactions de Rain étant la plus forte, Adrian se dirigea tranquillement et s'installa aux côtés de la jeune femme, espérant que l'issu de cette conversation sois bénéfique autant pour l'un que pour l'autre, et que les tensions présentes seraient amoindris ...

    « Hé bien ... parlons. Les mots sortirent de sa bouche avec une décontraction innée, bien que très pesante sur le coup, son fort intérieure bouillonnait, trépignait presque d' impatiente, impatient de savoir la suite des réjouissances. Son regard se posa sur la jolie brunette, il ne put s'empêcher de la fixer avec une douceur exquise, adossé au fauteuil et le bras accoudés sur le dossier, un mince sourire sur les lèvres. Conscient que ses dernières paroles n'avaient pas vraiment aidées et qu'elle avait déjà fait un grand pas, il se décida a reprendre la parole, dans un chuchotement. Je suppose que le sujet inévitable est celui de notre dernière soirée, enfin pas la soirée en elle même disons le passage du ... Baisée. Adrian déglutit a ce passage là, rien que d'en reparler de vive voix, il se trouvait un peu simplet pour le coup. Cependant il se repris d'instinct, prenant un air plutôt neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain S. Sheppard
I'm gone { Gone but still living
avatar

Féminin Nombre de messages : 241
Age : 29
YEARS : 19 ans
LOVE : Unsure ...
MULTI-COMPTES ? : Nan
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Pennylane
Date d'inscription : 08/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
70/100  (70/100)
Links:
Anything else ?: J'veux un nuage magique ¬¬

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Sam 17 Jan - 19:28


"In the movie of my life I wish your were
the principal male character..."


    Rain joignit ses mains, se tordant nerveusement les doigts. Elle se recroquevilla davantage sur elle même, alors qu'il ouvrait la bouche pour lui répondre au sujet de sa soirée. Ha donc il avait ... révisé? Réviser? Lui? C'est nouveau ça? Machinalement, elle ouvrit la bouche pour lâcher un "C'est cela oui, c'est cela" mais se ravisa. Elle arqua un sourcil l'air franchement dubitatif mais elle ne fit finalement, aucun commentaire là dessus. Après tout, c'était peut être la vérité... Ouais non, c'était vraiment pas crédible comme excuse. Et à voir la tête qu'il tirait, elle ne se faisait pas d'idée. Alors qu'elle commençait à se poser des questions, il reprit la parole pour lui avouer qu'il n'avait rien fait d'autre que de prendre l'air. Ça, ça le faisait un peu plus.

    "Ha..." répondit-elle mollement tout en hochant la tête.

    Elle n'aurait su dire si il mentait de nouveau ou non mais elle ne chercha pas plus loin. Surtout qu'il n'avait pas l'air franchement envieux de bavarder. Mais peu importait, elle avait envie de discuter, là, à cet instant précis. Lorsqu'elle l'avait vu faire quelques pas en direction des chambres, Rain avait commencé à paniquer légèrement. C'est sans doute pour cela qu'elle avait décidé d'entrer directement dans le vif du sujet. Elle observa avec un amusement caché la réaction d'Adrian face à son envie soudaine de mettre les choses au clair. Il avait l'air à la fois inquiet et intéressé, ce qui la rassura quelque part. Lorsque le jeune vint finalement se poser sur le sofa, près d'elle, elle ne put s'empêcher d'esquisser un léger sourire. Elle ne savait pas très bien pourquoi elle souriait, c'était peut être le fait de se dire que tout allait enfin être réglé. Le souffle court, la jolie brunette lui lança un regard en biais. Lorsqu'il lui répondit enfin, elle se tourna vers lui, plantant son regard émeraude dans celui du jeune homme. Il avait l'air passablement calme et ce n'était pas un mal vu l'état de nervosité intense dans lequel se trouvait Rain. Elle attendit patiemment qu'il parle de nouveau, car oui, elle espérait bien qu'il n'en resterait pas à son "Hé bien parlons".
    C'est alors qu'il mit enfin des mots sur le malaise qui les séparait depuis quelques temps. L'entendre parler de ça, dire ce qu'il s'était passé à voix haute .. c'était vraiment ... hilarant? Bien sûr que non et pourtant .. Rain éclata de rire, un rire nerveux bien entendu. Et voilà, encore une réaction due au stress. Ken' lui avait pourtant dit de se mettre au yoga! Au bout de quelques secondes, elle mit une main devant sa bouche et stoppa net ce petit rire. Non .. elle ne venait pas de faire ce qu'elle pensait avoir fait? Elle ouvrit de grands yeux effarés et secoua la tête, prenant un air désespéré.


    "Pardon .. Je te demande pardon.." lâcha t-elle dans un murmure. Elle mit sa tête entre ses mains, elle se donnait l'impression d'avoir douze ans et encore ! Elle avait du mal à comprendre ses propres réactions. "C'est que .." continua t-elle le visage toujours enfoui dans ses paumes. "Écoute depuis ce .. ce baiser de l'autre soir. Je me sens bizarre, vraiment bizarre."

    Rain soupira avant de lever les yeux vers lui. Elle le regarda quelques secondes, muette, puis se leva d'un coup. Elle mit ses mains sur ses hanches et se mit à faire les cent pas. Elle ne savait pas comment exprimer ce qu'elle ressentait. Elle n'arrivait pas à trouver la bonne formule qui ne le ferait pas fuir. Elle revint s'installer sur le sofa et posa une main tremblante sur le genoux d'Adrian.

    "Tu vas me prendre pour une malade, quoique ça doit déjà être le cas mais .. Je ne regrette pas ce baiser. Je sais qu'on était pas frais, tout ça mais pour moi c'est pas resté un truc anodin. Je n'ai pas fait qu'y penser mais presque. Au début je me suis dit que ça passerait mais c'est pas passé. Ça m'obsède... Tu m'obsèdes ..." dit-elle en toute sincérité. Elle n'était pas sûre de choisir les bons mots mais c'était toujours mieux que de se taire. "Je ne te dis pas ça pour te faire peur ou te forcer à faire quoique ce soit. Je voulais juste .. que tu saches que je .. Je t'apprécie .. Mais plus comme.. un ami."

    Voila qui était dit. Elle ne se sentait pas particulièrement mieux mais au moins elle l'avait fait. Elle baissa les yeux et remarqua que sa main était toujours sur le genoux du jeune homme. Elle n'avait même pas fait attention à son geste. Elle retira précipitamment, comme si elle venait de se brûler. Une boule d'angoisse s'était logée au niveau de sa gorge.

_________________



    ©️ Raven
    "Si ta tête ne peut plus tenir,
    Si tes lèvres tremblent pour lui dire,
    Ce que j'ai de mieux en moi c'est toi...
    Quand la porte va enfin s'ouvrir,
    Ces mots simples vont tout définir"
    ©️Daniel Balavoine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch.us.free.fr
Adrian Parker
Masochistic lions; Adrian
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 26
YEARS : eighteen
LOVE : i'm waiting' for you
MULTI-COMPTES ? : Nop' chef
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Raven&Herjuliwii; bazzart
Date d'inscription : 13/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
0/0  (0/0)
Links:
Anything else ?:

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Dim 18 Jan - 16:18

    « Well open up your mind and see like me
    Open up your plans and damn you're free
    Look into your heart and you'll find love love love love


    Comme si un jour lui pouvais se mettre a réviser, se serais surement le début d'une nouvelle aire et la fin d'une époque, un genre d'apocalypse. Comme si Adrian pouvais un jour devenir un élève sérieux et potasser ses cours comme n'importe quel étudiant de cette université, on croirais rêver. Mais enfin l'excuse la plus bidon qu'il est put servir semblait avoir attiser la curiosité de sa camarade, il venait délibérément de lui tendre la perche pour une blague de mauvais gout sur ses études ou son niveau scolaire, perche dont il était sur que Rain l'attraperais sans problème, ne le connaissant que trop bien. Mais enfin sur le moment elle affichait un air troublé, Adrian remarqua donc que sa première excuse sonnait comme un gros mensonge, chose qui était vrais, mais enfin pourquoi se justifier. Adrian avait pris tout bonnement un moment de tranquillité dans un bar comme il le faisait souvent, cependant ce moment là était différent, il réfléchissait, une fois parmi tant d'autres certes, a ses nouveaux sentiments vis à vis de Rain, se torturait à se demander si elle éprouvais la même chose, décidément son esprit s'embourbait de plus en plus, plus le temps sans parler à la jeune femme passait, et plus il se torturait, en conclusion depuis le fameux baisé, il passait son temps au bar.

    Adrian se contenta d'acquiescer sagement devant le petit " Ha " sonore de Rain, une fois encore elle n'avais pas l'air grandement convaincu, après tout pourquoi le serait-elle après tout, elle le connaissait mieux que personnes, mais enfin. Certes, sur le moment Adrian aurait bien voulu éviter une conversation de ce genre, après tout ce n'était pas son truc, dès qu'on le voit, c'est genre écrit sur son visage. D'ailleurs tout ce qui touchait de prêt ou de loin au genre romantique et histoire d'amour le faisait fuir, de ce fait la discutions que désirait entamer Rain lui donnait l'envie de fuir loin, ne sachant pas vraiment l'issu de ce futur dialogue, la peur de s'entendre dire que ce n'était qu'un petit baisé entre amis pas très frais, qu'elle lui dise que sa ne changerais rien à leur amitié. Bien sur que sa changeais quelque chose, même si les nouveaux sentiments qu'éprouvait Adrian n'était pas réciproque, la situation entre eux changerait radicalement, qu'il ouvre sa bouche ou pas.Enfin il vint s'assoir tranquillement à coté de Rain, intérieurement Adrian sentait son cœur qui menaçait d'exploser sous peu tellement son rythme cardiaque était soutenu, ses muscles raidit par une grosse appréhension vis à vis de la situation, il affichait a l'inverse une mine des plus banales, neutre, comme si rien n'avais d'importance et qu'il n'attendait qu'une chose, qu'on lui tende la solution a son problème sur un plateau d'argent . Son corps se décontracta alors dès que les premiers mots sortirent de sa bouche, doucement il se tranquillisait même si sont esprit attendais avec impatience une quelconque réaction venant de Rain. Son petit discours fini, Adrian fronça les sourcils, guettant un quelconque changement d'expression facial, un geste ou un soupire de la jeune femme assise en face de lui. Elle ne se fit d'ailleurs pas attendre, et alors que Rain commençait a rire aux éclats, Adrian devenait de plus en plus ... gêner ? Elle lui riait a la figure juste parce qu'il avait osée parler ouvertement de ce sujet on ne peut plus sensible. Une envie de meurtre lui traversa l'esprit durant le laps de temps ou Rain riait. Riait-elle pour se foutre de sa gueule carrément ? ou simplement une réaction démesuré et au combien gênante. Adrian poussa un soupire désespérer avant que sur son visage apparaisse les traits d'une immense frustration, les sourcils froncés comme jamais.


    « C'est dont tout l'effet que sa te fait ? j'aurais pu m'en passer. Certes, ce petit rire lui restait en travers de la gorge. Mais enfin il essaya tant bien que mal de chasser son naturel de rancunier à coup de pied.

    Adrian baissa les yeux presque instinctivement, visant à ne pas exposer son air exaspérer, sentant alors que Rain faisait les cents pas devant lui, faisant monter son stresse d'un cran, son cœur ne pouvait pas plus battre la chamade qu'à cette instant précis. D'ailleurs il était conscient que cette nuit s'annonçait longue et hasardeuse. Plongée dans ses pensées, Adrian ne releva la tête que lorsque la main de Rain vint se poser sur son genoux, il fronça les sourcils de plus belle l'histoire de quelques secondes avant qu'enfin il reprenne une expression des plus normales, faisant abstraction de la main de Rain qu'il mourrait d'envie de prendre dans la sienne. Son esprit et ses sens se concentrèrent sur la bouche de Rain qui parlait, et pas pour dire n'importe quoi, il goba chacun des mots qui sortait de cette bouche qui lui faisait envie depuis maintenant un bon moment, sans en louper un seul. Sur le moment il eut une envie incroyable de rire, à son tour mais vu sa réaction précédente, valait mieux pas.


    « Certes, tu es malade mais là n'est pas la question, sa fait bien longtemps que je te sais dérangée.
    Huum blague, un moyen de détendre un peu l'atmosphère au combien tendu, sans succès surement. Je ne regrette pas non plus, même si je n'étais pas non plus très sobre, j'étais bien conscient de mes faits et gestes... je regrette pas. Adrian se concentrais, essayant de ne pas blaguer comme un crétin en situation délicate, mais sa devenait rude de ne pas sortir une blague pourri, il n'aimait pas être tendu comme maintenant. Pourquoi est ce que j'ai l'impression que tu décris ... mon cas, mes pensées ? J'ai ressenti la même chose depuis, comme si je n'arrivais pas à penser à autres choses que cette soirée, ce baisé, sache que c'est réciproque, je t'apprécie plus qu'en amie ... Je crois. Il préférait marquer un temps de pause, après tout l'amour et lui faisait vingt, et il n'était même pas sur de savoir ce qu'est le sentiment amoureux, d' où le " je crois ". Mais enfin, au moins le principale était sortit, dieux merci. Même si sa ne le soulageais en rien pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain S. Sheppard
I'm gone { Gone but still living
avatar

Féminin Nombre de messages : 241
Age : 29
YEARS : 19 ans
LOVE : Unsure ...
MULTI-COMPTES ? : Nan
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Pennylane
Date d'inscription : 08/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
70/100  (70/100)
Links:
Anything else ?: J'veux un nuage magique ¬¬

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Mar 20 Jan - 0:47


"In the movie of my life I wish your were
the principal male character..."


    Apparemment, le fait de lui rire au nez comme Rain l'avait fait, semblait avoir un tantinet vexé Adrian. Cela n'étonna guère la jeune femme mais elle ne voulait pas qu'il pense que pour elle, toute cette histoire n'était pas sérieuse. Car elle l'était. C'est sans doute pour ça qu'elle n'avait rien trouvé de mieux à faire que de lui sortir un discours totalement décousu. M'enfin le principal avait tout de même était dit et maintenant qu'elle réalisait le grand pas en avant qu'elle venait de faire, elle se sentait plus légère. Pas moins gênée certes mais elle pouvait dire qu'elle avait la conscience tranquille. Même si à présent, il savait tout et même si elle bouillonnait à l'intérieur de savoir ce qu'il pensait de tout ça, elle se détendait, ou du moins elle essayait de se détendre. Après tout, quelle que soit l'issu de cette soirée, Rain saura s'en remettre. Ou pas. Espérons pour elle que cette conversation se termine dans la joie et la bonne humeur. Dans le cas contraire, il se pourrait bien qu'elle monte sur le toit du bâtiment principal, comme elle le fait dans le film qui se joue encore & encore dans sa tête, mais cette fois ci pour se jeter dans le vide. Ben ouais, que pourrait-elle faire d'autre après s'être pris un bon gros râteau? Bref, on en est pas encore là. Rain afficha un air mi désespéré mi amusé lorsqu'il lui répondit que selon lui, elle était bel et bien frappé. Un peu d'humour ça ne fait pas de mal, surtout que la brunette déteste les moments de discutions tout sérieux, particulièrement le genre de situation et de déclaration toute dégoulinante de romantisme. Heureusement qu'Adrian n'était pas du genre caramel et bonbon chocolat, elle aurait eu du mal à gérer et surtout à se maîtriser. Déjà qu'elle ne pouvait s'empêcher de rire au mot baiser, stupide je vous l'accorde, alors vous l'imaginez entourée de violons, face à un mec qui la couvrirait de mots tout mielleux? Berk. Rain appréciait les paroles à l'eau de rose d'Eric Benet ou de Babyface & le romantisme primaire de Jaden mais pour le reste ... Elle posa une main sur son coeur alors qu'Adrian reprenait la parole. Et ce qu'il dit ... Ses mots qui sortaient de sa bouche résonnaient dans son esprit. Elle avait bien entendu? C'était ... réciproque? Ou alors se faisait-elle encore des films? Elle fronça légèrement les sourcils & prit une mine interloquée.

    "Qu .. Quoi?" demanda-t-elle hésitante.

    Elle observa Adrian alors que son estomac se contractait. Elle avait des papillons dans le ventre tout à coup. Elle sera sa chemisette comme si elle cherchait à se raccrocher à quelque chose. Sa main tremblait et son geste n'avait en fait pour but que de dissimuler cette démonstration de faiblesse. Il avait vraiment le don de la rendre faible celui la.


    "Tu crois ..?" fit-elle d'une voix indécise. "C'est censé vouloir dire ... quoi? Je te l'ai dit, je veux pas que tu te sentes obligé de quoi que ce soit envers moi .. Ne dis pas des choses que tu regretteras demain matin. Si tu n'es pas sûr alors ne dis rien." Elle n'avait pas dit ça sur un ton ironique, elle n'avait pas essayé d'être désagréable. Au contraire, elle était plus douce que jamais. Elle ne voulais pas qu'Adrian s'engage envers elle de quelque manière que cela soit et qu'il finisse par regretter sa décision pour n'y avoir pas mûrement réfléchi avant. N'empêche, il avait dit qu'il n'avait pas aucun remord quand au baiser et cela voulait déjà dire beaucoup pour la jeune femme. Elle afficha un léger sourire puis une main dans les cheveux en bataille du jeune Sigma, comme elle aimait le faire parfois.. " Quoiqu'il arrive .. on reste amis hein?"

_________________



    ©️ Raven
    "Si ta tête ne peut plus tenir,
    Si tes lèvres tremblent pour lui dire,
    Ce que j'ai de mieux en moi c'est toi...
    Quand la porte va enfin s'ouvrir,
    Ces mots simples vont tout définir"
    ©️Daniel Balavoine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch.us.free.fr
Adrian Parker
Masochistic lions; Adrian
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 26
YEARS : eighteen
LOVE : i'm waiting' for you
MULTI-COMPTES ? : Nop' chef
PHOTOMATON :
Crédit Avatar : Raven&Herjuliwii; bazzart
Date d'inscription : 13/01/2009

Because you gotta tell me everything
Mood:
0/0  (0/0)
Links:
Anything else ?:

MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   Sam 24 Jan - 2:05

    Adrian demeurait un garçon on ne peut plus susceptible, et certainement le fait de lui rire au nez comme venait de le faire Rain ne faisait que d'agrandir ce trait de sa personnalité, un parmi tant d'autre. Sur le moment le jeune homme n'eut pas bien compris le pourquoi du comment de cette hilarité, avait-il l'air aussi stupide que sa a juste prononcé le mot baisé ? . Peut être que oui après tout, n'étant pas habitué a refléter une image de Don Juan des temps moderne, il restait un éternel dragueur et le simple fait de parler sérieusement d'un baisé, aussi cours fût-il, semblait avoir déclenché un rire franc et honnête de la part de Rain. Mais enfin l'expression facial qu'affichait Adrian devait relativement calmer, mais enfin Rain se reprit rapidement, à son plus grand plaisir et c'est ainsi que la conversation pu reprendre son cours, bien qu'elle demeurait encore une fois assez ... spéciale aux yeux d' Adrian. Rain avait tout dit, enfin presque tout. Elle venait de décrire les sentiments et bouleversements qu'il avait subi au cour des derniers jours et le jeune homme ne put s'empêcher de pousser un long soupir de soulagement bien sonore, comme pour relaxer, sachant désormais qu'il n'était plus seul, il pouvait se permettre de souffler un bon coup, peut être même que si il aurait été seul au grand air, il aurait hurler. Tellement sa faisait du bien d'enfin savoir ce qu'elle pouvait en penser, et tellement meilleur de savoir que sa avait l'air a première vu réciproque.

    Dans un premier temps surprise par ses aveux, Rain afficha un air assez ébété qui eut le dons de faire sourire Adrian, un sourire en coin pas trop voyant bien entendu, ne voulant pas alarmer la jeune femme non plus. Enfin il se décontracta, s'affala un peu plus profond dans le sofa sur laquelle ils discutaient depuis quelques minutes déjà, et quelle discutions. Il eut l'impression de se libérer, pas totalement encore, une partie de sa conscience et de son cœur lui dictait qu'il manquait encore un petit quelque chose a cette soirée pour devenir parfaite. Depuis quand Adrian Parker pouvait avoir des sentiments ? et depuis quand ressentait-il ce désir de toujours en vouloir plus de la part de Rain, et seulement Rain ? Tout sa déboulait dans sa vie, dans son esprit; il était tout chamboulé et pourtant n'avait pas peur. Il leva le visage vers elle, comme pris de cours, après la bombe qu'il venait de lâcher, le je crois en fin de phrase remettait en question ce qu'il avait prononcer auparavant, il pris un air bête, bégaya quelques mots incompréhensible avant de prendre une bonne inspiration.


    « Non, Non ... Non Non pas de je crois, je suis sur . Je regretterais rien demain, la seule chose que je peux regretter, c'est de n'avoir rien dit plus tôt .Pouf, sur le moment il se sentait un petit peu fière de lui, la vérité parfaite venait de sortir de sa bouche et les mots qu'il venait d'employé semblait des plus appropriés, du moins il l'espérait, espérait qu'elle y croit autant que lui y croyait. Sur de ce qu'il venait d'avancer , il fit l'impasse sur la dernière phrase de Rain, bien qu'elle eut le dons de le troubler, comme rester amis après une telle déclaration, certes on était pas dans Shakespeare in love, mais enfin l'essentiel était là. Cependant Adrian se contenta d'acquiescer d'un signe de tête, positivement bien entendu, mais résolu à ne pas en rester là, il posa sa main doucement sur le genoux de la jeune femme et leva le regard vers elle pour plonger son regard dans le sien, histoire de la captiver, de lui faire comprendre que le proverbe " donner de l'amitié à qui veut de l'amour, c'est donné du pain à celui qui meurt de soif " prenait tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian   

Revenir en haut Aller en bas
 
I’ll be waitin’ as long as I’m breathin’ {PV Adrian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The U :: « GOOD NIGHT HONEY » :: • Bâtiment SIGMA :: *Salle Commune-
Sauter vers: